Français > Entreprise > Repères historiques

 

Repères historiques de Estoppey-Addor SA

1860
Naissance à Fleurier de Louis Estoppey.
1880

Domicilié désormais à Bienne, Louis Estoppey fonde un atelier de dorage de mouvements et de roues pour l'horlogerie. Zénith et Louis Brandt & Fils (la future Omega) figurent parmi la clientèle.

1886

Mariage avec Lina Addor, de Ste-Croix, dont Louis Estoppey accole le nom au sien, ce qui témoigne de son affection pour son épouse et de son sens commercial ("Addor" fait penser à dorage).

1908

A 48 ans décès de Louis Estoppey. Sa veuve (Lina Addor) continue l'exploitation de l'atelier, seule d'abord, puis avec l'aîné de ses quatre enfants, Henri-Paul ( 2ème génération).

1922
1ère extension de l'entreprise.
1945

Jusque là exclusivement horlogère, Estoppey-Addor se diversifie. Elle traite désormais les articles de bijouterie, les stylos, etc. La maison pratique le dorage et l'argentage; elle y ajoute le nickelage et le décor de mouvements

1947

Henri Estoppey (3e génération), petit-fils du fondateur, reprend les rênes de l'entreprise.

1961

Construction d'un nouvel atelier destiné au chromage dur (2ème extension).

1970

Rachat d'Orgalvanic Sàrl, un atelier de placage de la place de Bienne (3ème extension).

1972

Ouverture d'un service commercial, pratiquant la vente et l'octroi des licences de procédés et d'installations galvaniques.

1977

Olivier Estoppey (4ème génération) rejoint l'entreprise familiale.

1970-1980

Les difficultés de l'horlogerie accentuent la mutation de l'entreprise, qui travaille désormais majoritairement pour les secteurs de l'électronique, de la chirurgie, de la connectique, de la micromécanique, etc.

1980
Estoppey-Addor célèbre son centenaire.
1987

Olivier Estoppey devient directeur de l'entreprise avec l'appui de son collaborateur Kurt Jaggi et l'arrivée de son beau-frère Jean Hirt. Ceci permettant à Henri Estoppey de se retirer peu à peu.

1995

Constitution d'une société anonyme, après 115 ans de fonctionnement "familial", soit Estoppey Addor SA.

7.01.1996

Décès subit d'Olivier Estoppey à l'âge de 40 ans. Il était le père de Sandrine (1986) et Cyril (1988). Son beau-frère Jean Hirt et Kurt Jaggi assurent la direction de l'entreprise.

17.01.1996
Remise du certificat ISO 9002 à Estoppey-Addor.
1998-1999

Rénovation complète et agrandissement de l'usine et des installations avec l'apport du traitement du nickel chimique.

31.8.2000

Jean Hirt reprend la présidence de l'entreprise en ayant pour mission de rester dans le peloton de tête des entreprises de traitements de surface en s'entourant de personnes très qualifiées.

8.06.04
Henri Estoppey décède à l'âge de 81 ans.
2005
L'entreprise fête ses 125 ans d'activité.
2008

Obtention de la certification ISO 14001:2004 (management environnemental).

2008-2009 Estoppey-Addor construit et s'agrandit à la Rue du Wasen :
  • doublement de la surface de production
  • construction d'une station d'épuration moderne et entièrement pilotée par ordinateur
2010 L'entreprise compte 25 collaborateur et fête ses 130 ans.
Mme Thérèse Estopppey, épouse de Henri, décède en décembre
2011

Sandrine Estoppey rejoint le conseil de direction de l'entreprise.
Cyril Estoppey débute en tant qu'électroplaste CFC chez Estoppey-Addor SA le 1er juillet 2011.

2012 La direction générale est confiée au 1er août 2012 à Sandrine Estoppey. Son frère Cyril occupe le poste de directeur de production et ventes, alors que Jean Hirt occupe la direction générale adjointe. Lire le communiqué.

Portraits

Estoppey_Lina.jpg Estoppey_Louis.jpg
Lina Addor
1862-1954
Louis Estoppey
1860-1908
Estoppey_Henri_Paul.jpg Estoppey_Henri.jpg
Henri-Paul Estoppey
1887-1968
Henri Estoppey
1922-2004
Estoppey_Olivier.jpg  
Olivier Estoppey
1955-1996
 

Autres liens


Copyright : Estoppey-Addor SA ▪ Conditions générales de venteISO 9001:2008 / ISO 14001:2004SitemapChercherImprimerPDF